2019-08-05

L'Opinion Publique selon Walter Lippmann

Walter Lippmann est un pionnier de l'analyse de la formation du consensus et de l'opinion publique. Il préconise de préparer l'information distribuée aux médias afin d'assurer une représentation uniforme des faits sociaux, assurer la cohésion sociale, et éviter les dérives totalitaires. Ce livre soulignant la fragilité de l'opinion publique en démocratie est un texte fondateur pour l'étude des médias. C'est le précurseur de nombreux prolongements : Fenêtre d'Overton, Sphères de Hallin, Fabrication du Consentement, ainsi que pour le passage des médias de masse à internet : chambres d'écho idéologiques, radicalisation, polarisation de la société.

Un Ouvrage Fondateur


Opinion Publique est un livre de Walter Lippmann, publié en 1922. C'est une critique du fonctionnement des démocraties suite à la formation d'opinions divisives et irrationnelles sur les faits sociaux, de leur influence sur les comportements individuels, et de leur effet délétère sur la cohésion sociale. C'est un texte fondateur dans l'étude des médias, en sciences politique, et en psychologie sociale par sa description détaillée des limitations cognitives des individus face à leur environnement socio-politique et culturel, limitation qui les conduit à utiliser un catalogue évolutif de stéréotypes pour interpréter la réalité.

Pseudo-environnement


L'environnement réel est à la fois trop vaste, trop complexe, et trop changeant pour être appréhendé correctement. Chaque homme construit un pseudo-environnement qui est une image subjective et simplifiée de la réalité. Dans une certaine mesure, chacun de ces pseudo-environnements est une fiction. Les gens vivent dans le même monde, mais ils pensent et ils ressentent dans des mondes différents.

Le comportement humain s'inscrit dans le cadre du pseudo-environnement, mais il donne lieu à des actions bien réelles. Le pseudo-environnement est donc une fiction, et son alignement au sein d'une population est d'une importance primordiale pour permettre une action cohérente. L'ouvrage présente l'influence des médias sur ce cadre perceptif stéréotypé.


Le ministre des finances de Louis XVI par Vigée le Brun. Il ne put mener ses réformes fiscales jugées inacceptable en 1787 par l'assemblée des notables qu'il avait pourtant triée sur le volet. L'opinion était trop divisée.

La Liberté guidant le peuple par Delacroix. Les états-généraux furent convoques par le ministre Necker qui surpondéra le tiers-état afin de passer outre les privilèges des notables et obtenir les moyens de résoudre la crise

Nouvelles et Vérités


Un fait ne peut pas être présenté exactement. La description d'un événement nécessite une composition, un arrangement et une interprétation. Ceux qui sont le plus au courant des faits concernant un environnement construisent un pseudo-environnement qu'ils communiquent au public et qui est aligné avec leurs propres stéréotypes et leur lecture subjective de la réalité. Les médias en tant que véhicules de transmission de l'information sont particulièrement vulnérables à la manipulation.

Les médias ne sont pas les seuls responsables de telles manipulation. La responsabilité incombe également à certains membres du public qui consomment les nouvelles avec peu d'engagement intellectuel. Avec les conséquences suivantes :

  • Le public consommateur achète aux médias de masse une information qui lui permet de comprendre le monde. Le public est sélectif et paiera le moins possible pour une représentation qu'il entend être fidèle et cohérente de la réalité. "Alors que pour un dollar, on ne peut même pas obtenir une poignée de bonbons, pour un dollar ou moins, les gens espèrent une représentation exacte de la réalité." 
  • Les journaux sont avant tout des entreprises qui doivent vendre leur produit et s'efforcent de maintenir une image professionnelle et objective de leur travail.
  • Seules les nouvelles de sources officielles sont présentées car le reste n'est pas confirmé et pourrait être accusé de canard. Les nouvelles non officielles ou privées sont indisponibles.
  • Les nouvelles signalent des changements. Ces signaux sont la conséquence délibérée de la politique éditoriale d'un media. Le journalisme façonne l'opinion publique.

Fabrication du Consentement


Quand elle est déployée dans l'intérêt général, la Fabrication du Consentement est utile et nécessaire à la cohésion sociale. Dans bien des cas, l'intérêt commun du public n'est pas évident sauf après une analyse attentive des données. Cette analyse est un exercice critique qui est hors de portée pour la plupart des gens, soit qu'il ne les intéresse pas, ou qu'ils en soient incapables. Pour cette raison, la plupart doivent avoir l'information résumée et présentée par les personnes les mieux informées, après quoi ils peuvent agir en conséquence.

L'élite politique figure parmi les personnes incapables de comprendre par eux-mêmes l'environnement invisible et complexe qui déterminent les affaires d'un État moderne. Lippmann propose qu'une classe professionnalisée de spécialistes collecte et analyse les données, et présente leurs conclusions aux décideurs d'une société. Ceux-ci à leur tour utilisent l'art de la persuasion pour informer le public des circonstance et des décisions qui les affectent.

Opinion Publique suggère que le pouvoir de la propagande et la connaissance spécialisée requise pour des choix politiques dans l'intérêt public ont rendu la démocratie traditionnelle impossible.

Réception et Influences

Walter Lippmann a conseillé des présidents américains dans les années 30. Il visait à ce que l'État libéral ou libertaire fabrique un consensus et une vision sociétale cohésive pour combattre  les idéologies totalitaires qui ont une propagande très efficace sur les masses, et qui fleurissent dans le terreau de la division sociale (que ce soit le communisme basés sur l'opposition des pauvres et des riches, ou les fascistes et leur opposition identitaire et nationaliste).

L'ouvrage de Lippmann apparait en 1922, 4 ans après la fin de la première guerre mondiale et 9 ans après la création de l'impôt sur le revenu. Il allait donc encourager l'utilisation des fonds considérables levés par l'administration fédérale pour développer des bureaux de statistiques spécialisés. On pense au NBER (1920), FTC (1914), FDA (1906), BLS (1884). Le montant élevé et la pérennité de l'impôt fédéral allait sceller la supériorité de la politique fédérale sur la politique des États de l'union.

Le concept de fabrique de consentement a été repris et développé par d'autres auteurs :
  • La fenêtre d'Overton suppose que le discours politique est restreint par une fenêtre d'opinion publique. Il existe une gradation de l'impensable au radical, du radical au raisonnable, du raisonnable au populaire, et le politicien ne peut proposer que des politiques dans un champ restreint. 
  • Les sphères de Hallin décrivent une catégorisation par les médias des opinions entre sphère du consensus, sphère de controverse légitime, et sphère de l'opinion déviante. Indépendamment du mérite d'une opinion, un journaliste défendra donc ce qui fait partie du consensus de son public, organisera des débats dans la sphère de controverse légitime, et censurera les opinions jugée comme déviante. Par exemple, l'abolition du contrôle des loyers en France, ou la mise en place d'une assurance maladie universelle aux États-Unis sont des idées déviantes hors du champ du débat politique acceptable quand bien même ces mesures font partie du consensus dans d'autres pays.
  • le socialiste Noam Chomsky a écrit un livre inspiré des théories du néo-libéral Walter Lippmann: La Fabrication du Consentement par lequel il explique comment les médias aux États-Unis. ont pu soutenir des interventions militaires désastreuses à l'étranger et censurer le discours politique concernant l'assurance maladie universelle. .
  • Plus récemment, des analyses montrent des effets d'amplificateur, de radicalisation et de chambre d'écho sur internet, et la polarisation de la société. Les sphères de Hallin commenceraient ainsi à se séparer.


1 commentaire: